Comment différencier cellulite et rétention d’eau?

La cellulite est un trouble du tissu adipeux qui donne des irrégularités à la peau, telles que des dépressions ou des trous ; trois étapes différentes peuvent se produire, allant de la première, réversible, à la troisième jugée difficilement réversible.

La cellulite n’est pas seulement une tache cutanée, mais c’est aussi un véritable dysfonctionnement, une imperfection de peau qui, dans les cas les plus graves, peut être très invalidante.

Mais quelle est la différence entre la cellulite et la rétention d’eau?

En réalité, l’un est la cause de l’autre. La rétention d’eau, en effet, est l’une des causes de la cellulite mais sa présence n’entraîne pas nécessairement l’apparition de la fameuse tache d’orange. Évidemment, les deux sont des processus réversibles, mais pour les traiter, il est indispensable de comprendre quelles sont les différences et il est important de s’appuyer sur un centre de beauté expérimenté ou un médecin esthétique.

Dans tous les cas, il est utile de procéder à une analyse correcte de la situation de départ: cela peut être fait par thermographie de contact, une technologie particulière entièrement Made in Italy, fabriquée à la périphérie de Milan par IPS s.r.l., qui permet d’identifier la présence de la cellulite grâce à l’utilisation de plaques thermographiques spéciales à cristaux liquides.

C’est un système qui utilise des plaques à cristaux liquides qui, après avoir été placées sur la peau dans la zone à analyser, mettent en évidence (grâce à des images en couleur haute résolution) l’état de la cellulite, en la classant dans l’un de ses stades : œdémateux, fibreux , sclérotique.

De plus, la thermographie de contact permet de détecter la présence de cellulite même lorsqu’elle n’est pas encore visible à l’œil nu ou détectable à la palpation, afin d’agir dans une optique préventive.

Une fois la condition de départ identifiée, il est possible de passer à l’étape 2, c’est-à-dire une alimentation correcte associée à un mode de vie sain et actif. Pour cela vous pouvez contacter un bon nutritionniste qui saura vous donner toutes les indications diététiques nécessaires.

Après avoir défini l’aspect nutritionnel, il est conseillé de pratiquer une activité physique saine : attention toutefois : toutes ne sont pas indiquées ; par exemple, en cas de cellulite sclérotique (état aggravé), mieux vaut éviter le sport intense et de longue durée car l’acide lactique se draine plus difficilement, aggravant la situation tissulaire et créant une plus grande rétention d’eau.

Nous vous recommandons donc de demander l’avis d’un bon entraîneur personnel pour mettre en place un plan d’entraînement sur mesure.